Stupeur de Zeruva SHALEV

  


C'est un moment de grâce quand enfin on comprend où est sa place dans le monde. Une vie à se chercher pour parfois un jour se trouver. Stupeur. Révélation assourdissante qui peut faire mal pour tout le chemin parcouru parfois à tort, pour les erreurs qu'on n'a pu éviter de faire, pour le mal qu'on a fait même sans le vouloir et sans le savoir. Une vie pour se trouver, c'est tout l'objet de ce roman très réussi de Zéruva SHALEV

Dans ce contexte douloureux de l'histoire d'Israël et de la Palestine, l'auteur nous propose une lecture personnelle de ce passé à travers les souvenirs d'avant 1948 de Rachel, fidèle activiste des combattants pour la liberté d'Israël (Lehi), mouvement terroriste et totalitaire. Mais aussi jeune femme amoureuse, puis mère torturée, obnubilée par son passé, et devenue vieille femme isolée mais toujours aussi droite et ferme dans ses convictions. Son histoire va rencontrer celle de la fille de son premier amour, Atara. Cherchant à réparer les blessures d'une enfance placée sous la signe de la terreur de son père et incomprise de sa mère et de sa sœur, elle va aller à la recherche de cette mystérieuse femme à qui son père parlait, dans les méandres capricieux de sa conscience, à la veille de mourir.

Un long chemin pour se trouver, durant lequel les deux femmes vont devoir avancer dans leur vie personnelle. Comprendre le mode de fonctionnement du couple qu'elle forme avec son second mari pour Atara, et démêler les liens compliqués qui l'unissent à ses enfants ; et réussir à renouer avec ses fils pour Rachel, qui a perdu le chemin vers eux en ressassant sans relâche les souvenirs de guerre de sa jeunesse.

Un superbe roman, dont la finesse de la psychologie humaine nous porte. Une écriture maitrisée qui nous emporte ! Une histoire de familles, de couples, de choix et d'engagements. Une histoire de guerre et de foi. De foi en Dieu et de foi en la vie, en ses convictions. De l'énergie du désespoir ( et de l'espoir !) pour enfin trouver sa voie. Et s'en sortir malgré les caillouteux chemins de vie. Un roman sur la résilience, douloureux mais intense et remuant. Une remarquable pépite !

 

Les références du livre :

Zeruva SHALEV traduit de l'hébreu par Laurence SENDROWICZ, Stupeur, Gallimard, juin 2023, 364p.

 

                                                                                              

                                                 

Envie de découvrir d'autres coups de cœur 😍 ? Et d'être prévenu d'une prochaine chronique ?
c'est ici !  

 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Cinq jours de bonté de Michel Lambert

Choix divers et varié pour l'été !!

American Dirt de Jeanine CUMMINS et La brodeuse de Winchester de Tracy CHEVALIER