Salina de Laurent GAUDÉ

 


Quelques hameaux de-ci de-là, au cœur d'une vallée verdoyante ; les rondeurs des collines se devinant dans la brume du matin... Et puis soudain, l'éclat d'un rayon de soleil : un bel écrin que notre vallée de Munster pour le festival de la Vallée des Contes ! 

Joyeux festival qui met de la fantaisie dans le quotidien, réjouit les esprits, et colore les journées d'automne avec des histoires contées, mises en musique, clamées dans les rues ou dans la montagne, dans les auberges et au cœur des villages. C'est inspirant, ça incite à la rêverie, à prolonger les instants partagés. Et aussi, ça donne des envies d'ailleurs !

Le festival est à peine terminé que survient déjà la nostalgie de ces moments de fête. Mais, haut les cœurs, il ne tient qu'à nous de prolonger ces réjouissances. Allons-y avec un conte flamboyant et magistralement écrit. Laurent Gaudé a des doigts d'or !

Je vous emmène donc en Afrique, dans une époque lointaine, au fin fond du désert

Dans ce désert, il y avait un village. 

Dans ce village, la vie était paisible. 

Et puis un jour, on entendit de très loin les cris d'un nourrisson. 

On vit alors un point à l'horizon : un cavalier ! Avançant imperturbablement vers le village, un paquet hurlant serré contre sa poitrine.

Arrivé à distance respectueuse du village, il déposa à terre son fardeau. Et repartit comme il était venu. Sans un mot. 

Ce nourrisson, voué à une destinée contrariée, avait la vie chevillée au corps ! Il ne se laissa prendre ni par le soleil, ni par les hyènes...

C'est ainsi que commence l'histoire de Salina, nourrisson exigeant, petite fille libre et confiante, jeune fille brisée et femme impitoyable dans un monde implacable.

Un destin sombre et saisissant. Une écriture puissante et merveilleusement évocatrice qui nous embarque dans l'incroyable histoire d'une femme qui a revendiqué inlassablement sa place dans le monde. Toujours en marche, à l'affut. Une guerrière en exil, souveraine et indomptable.

Afin que l'équilibre soit rétabli, dans un esprit de réconciliation avec la vie, son fils se fait griotQuelques nuits pour la raconter et lui offrir - enfin - une terre d'accueil.

Laissez vous prendre par ce récit vibrant et impétueux, un conte  à l'ancienne qui nous fait ressentir, frémir, vibrer et qui répare.



Les références du livre :

Laurent GAUDÉ, Salina, les trois exils, Actes Sud, octobre 2018, 148p.

 

                                                                               

                                                 

Envie de découvrir d'autres coups de cœur 😍 ? Et d'être prévenu d'une prochaine chronique ?
c'est ici !  

 

 

 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L' été de la sorcière, de Kaho NASHIKI

Mes nuits sauvages de Sylvie PERENNE

L' héritage du TEMPS. De l'harmonie dans nos vies de Dominique LOREAU