Bel abîme, de Yamen MANAI

 


J'ai le grand plaisir de commencer l'année en vous parlant d'un auteur que j'apprécie particulièrement. Son livre "La sérénade d'Ibrahim Santos" est un petit trésor cher à mon coeur ! Je viens cependant de finir son dernier livre "Bel abîme", et c'est de celui-ci dont il sera question aujourd'hui, car je ressens l'urgence de partager avant tout autre, ce roman percutant ! 

Quel choc littéraire !

Je me retrouve abasourdie, légèrement sonnée mais profondément touchée par ce récit coup de poing ! Une vengeance passionnée d'un jeune homme tunisien, meurtri et trahi par les siens. Tristesse, horreur ou rancœur : ce court roman nous fait vivre une palette d'émotions fortes, et nous embarque pendant quelques heures pour un moment de lecture intense qu'on peine à interrompre !

 Par l'intermédiaire de son personnage, Yamen Manaï donne la parole à la jeunesse tunisienne, et livre une diatribe révoltée, accusatrice et amère sur les plus démunis de Tunisie. Dans ce court roman, on pleure sur un peuple abandonné à lui-même, sur les illusions éventrées, on pleure sur la solitude et les rêves avortés. Ne subsiste qu'un infime espoir, celui qui aide à tenir chaque jour et à se lever chaque matin, et celui qui donne la fièvre de s'en sortir.

Bel abîme est un cri déchirant du cœur, un cri puissant, un cri de rage et d'amour perdu. Enfant malmené chez lui comme par la vie, à l'instar de beaucoup d'autres dans son quartier, il grandit à la dure sans recevoir de réelle affection. Alors qu'il pensait avoir gagné le droit à un peu de bonheur, la vie lui prouve le contraire. Le choc en est d'autant plus rude et douloureux.

Alors, le souffle coupé, la gorge nouée, on accompagne ce cri, on se laisse emporter par cette histoire pétrie de violence mêlée à celle d'un amour inconditionnel. On s'oublie le temps d'une lecture pour devenir ce jeune homme blessé, comme amputé.

Yamen Manai signe ici un texte incisif. Laissez-vous vous aussi emporter par cette vague déferlante, et abandonnez-vous à cette écriture puissante qui nous heurte et nous interpelle.


Bonne et heureuse année 2022 à tous !!

 

Les références du livre:

Yamen MANAI, Bel abîme, éditions Elyzad, mai 2021, 110 p.

 

                                                                                                          

                                                 

Envie de découvrir d'autres coups de cœur 😍 ? Et d'être prévenu d'une prochaine chronique ?
c'est ici !  

 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mes nuits sauvages, de Sylvie PERENNE

Mes nuits sauvages de Sylvie PERENNE

L' été de la sorcière, de Kaho NASHIKI