Libérées ! Le combat féministe se gagne devant le panier à linge sale, de Titiou LECOQ

 


À toutes les femmes en couple, avec ou sans enfant, que vous ayez un emploi ou bien femme au foyer : arrêtez tout !! Lâchez ce balai, posez l'assiette que vous alliez laver, ne pensez plus à compléter cette liste de course ou au prochain repas, et surtout, SURTOUT, réfléchissez à deux fois avant de ramasser cette chaussette trainant par terre !

Quant à celles, vivant seules et/ou peut-être célibataires, qui n'ont pas encore fondé de famille mais le souhaitent un jour, ne ratez pas cet ouvrage édifiant qui ne peut qu'être une alerte salvatrice pour ne pas tomber dans le piège éculé qui a emporté nombre de femmes...

Vous avez toutes bien mieux à faire car la révolution est proche ! 

Maris, conjoints et pères, tenez-vous prêts et soyez attentif au vent du changement, car voici un livre qui va agir comme un électrochoc, et changer la donne dans les foyers ! 

 Ménage, rangement, repas, vaisselle, lessives, devoirs, bain du soir des enfants, courses, paperasse mais aussi rendez-vous chez le médecin, planning des vacances, rencontres avec les professeurs tout ceci bien sûr, sans compter la vie professionnelle, souvent partielle, réduite pour pouvoir la "concilier" (ou courir sans arrêts comme une dératée) avec la vie de famille...

 Qui donc supporte cet amas d'injonctions ? (sans parler des impératifs de réussite dans la vie de couple et de l'importance de garder du temps pour soi hahaha, quelle bonne blague ! ). Je vous le donne en mille, les femmes pardi ! Merci Titiou Lecoq pour cet ouvrage salutaire qui met en mots les maux dont souffrent les femmes dans le couple ou dans la vie de famille, parfois même sans s'en rendre compte. Une petite pensée pour ces messieurs qui font équitablement leur part dans le quotidien familial, on sait que ça existe, voire on en connaît (!) , cette chronique ne vous concerne donc pas, pas plus que votre moitié  (mais c'est tellement fou comme concept qu'on a du mal à y croire ).

En s'appuyant sur la sociologie au travers du temps, mais aussi par l'analyse du monde actuel, et étayé par des exemples puisés de son propre vécu, l'auteur pointe du doigt les dérives admises et acceptées naturellement - ou insidieusement - dues à la condition féminine et accentuées par la maternité. Soudainement, on se rend compte que le poids qui pèse sur les épaules des femmes n'est pas une fatalité ni une obligation, mais plutôt déterminé et voulu par la société !

Cet essai fourmille d'info percutantes et passionnantes, le tout emmené dans un ton mordant et plein d'humour. Titiou Lecoq décortique les mécanismes qui réduisent la femme à un rôle de gestionnaire de la maison, et de ménagère parfaite, toujours sur le pont, corvéable à merci, et poussée à se réfugier dans la maison, loin d'un extérieur redoutable, réservé aux hommes.

 Mais heureusement, rien n'est définitif. La prise de conscience qu'offre ce livre est un premier pas pour une vie de famille plus légère et épanouissante pour chacun et chacune d'entre nous, en redistribuant les cartes pour partager les tâches ménagères et éducatives, ainsi que la fameuse charge mentale.

Alors oui, ce genre d'ouvrage est libérateur, il agit comme un remontant en posant les choses, et en démontrant que cette situation inégalitaire existe dans beaucoup de foyers. Mais les lignes sont en train de bouger, et à plusieurs on se sent plus fort ! Alors il est temps maintenant de s'approprier de nouveaux objectifs pour une société plus juste pour tout le monde. À vos livres  !!

 

Les références du livre :

Titiou LECOQ, Libérées ! Le combat féministe se gagne devant le panier à linge sale, Le livre de poche, septembre 2019, 264 p. 

 

                                                                        

                                                 

Envie de découvrir d'autres coups de cœur 😍 ? Et d'être prévenu d'une prochaine chronique ?
c'est ici !  



 

 

 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

American Dirt de Jeanine CUMMINS et La brodeuse de Winchester de Tracy CHEVALIER

Mes nuits sauvages, de Sylvie PERENNE

Le bonheur est au fond du couloir à gauche de J. M. ERRE