La fille qui avait bu la lune de Kelly BARNHILL

 


 

Avec un titre pareil et une couverture enchanteresse comme celle-ci, comment résister ? Tout cela ravit l’œil et promet - avec raison!! - un récit enchanteur 🌟

Entrez dans un monde mystérieux peuplé de légendes...

Prenez d'une part un village reculé, ployant sous des nuages de chagrin et gouverné par les Anciens d'une main de fer, qui n'hésitent pas à sacrifier chaque année le premier-né du village ; et prenez d'autre part, de l'autre côté de la forêt, une gentille sorcière, un petit dragon naïf et attachant, et un monstre des marais gluant et poète. Transvasez de l'un à l'autre une toute petite fille, que vous imbiberez ensuite de rayons de lune. Laissez infuser quelques années, et vous aurez une situation magique mûre à point pour un réglage de compte en bonne et due forme.

C'est l'histoire de bébés, arrachés à leurs mères pour satisfaire l'appétit d'une soi-disant méchante sorcière ; ou bien l'histoire d'un village sous la coupe de personnes malveillantes, guidées par leurs seuls profits ou encore l'histoire d'une fillette de 12 ans aux souvenirs d'enfance nébuleux, des questions plein la tête, qui pressent ses pouvoirs magiques sans les maitriser et se demande ce que le destin attend d'elle... ce roman magnifique, pétri de poésie et de nostalgie, a de multiples facettes !

 C'est une réussite dans tous les cas : il nous touche en réveillant notre empathie et notre compassion envers les plus malheureux que nous ; il nous charme en évoquant un monde mirifique peuplé de magie, de dragons et où certains bébés se nourrissent de lune et d'étoiles ; il nous fait aussi fondre de tendresse ! Enfin, il éveille en nous la révolte quand petit à petit on comprend le secret de ce village reculé..

Ce roman qui met en scène une dictature est d'une finesse louable ! Un roman dont le suspens  s'amplifie de page en page. Un récit plein de profondeur qui raconte également si bien les tourments de l'adolescence et de l'amour  sous toutes ses formes ! Pour finir, un roman  merveilleusement écrit qui nous fait vibrer crescendo, au final époustouflant et qui nous fera rêver longtemps après avoir tourné la dernière page !

Un livre à lire et à relire à partir de 12 ans, et qui ravira également les lecteurs plus âgés ! Une délicieuse et énergisante pépite à consommer dès que possible !

 

Les références du livre :

Kelly Barnhill, La Fille qui avait Bu la Lune,  Anne carrière, 2017, 362 p.

 

 

 

                                                      

                                                 

Envie de découvrir d'autres coups de cœur 😍 ? Et d'être prévenu d'une prochaine chronique ?
c'est ici !  

 

 

 

 



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

American Dirt de Jeanine CUMMINS et La brodeuse de Winchester de Tracy CHEVALIER

Mes nuits sauvages, de Sylvie PERENNE

Le bonheur est au fond du couloir à gauche de J. M. ERRE