Le tram de Noël, de Giosuè CALACIURA

 


 Roman magnifiquement illustré avec les œuvres de Gérard DuBois, ce livre est un cadeau ! Il sort du lot à tous niveaux : qualité de papier, typographie, illustrations.

C'est un enchantement, chaque mot est une note de musique, le tout formant une partition poignante qui nous remue profondément... Que d'émotions et de poésie dès les premières lignes ! Que de beaux mots choisis pour honorer l'infortune et la désolation !

Avec pudeur, l'auteur dresse les portraits des plus oubliés d'entre nous. 

Noirs pour la plupart, sans domicile ou sans argent, sans espoir, subissant le racisme ou l'indifférence, ces invisibles survivent à grand peine, délestés de tout, même de l'essentiel. Ils errent, à la recherche de clients, d'un pièce, d'un peu de nourriture ou de reconnaissance ; tentent leur chance pour finir leur journée décemment.

L'auteur nous donne à voir la misère humaine avec discernement à travers une galerie de portraits : douleur, lassitude, souffrances et désillusions, il ne nous épargne rien. Ces portraits ont un impact fort car ils témoignent d'une vérité et gagnent une unité une fois rassemblés qui les magnifie !

 Les uns après les autres, le hasard les conduit à prendre le tram 14. Ce sera là leur chance, leur cadeau de ce réveillon de Noël. Car abandonné sur la banquette du fond, un nouveau-né attend et les attire comme une lumière ! Cette apparition merveilleuse va arrêter le temps et faire infléchir leur destin en incarnant de nouveau tous leurs espoirs. Et c'est ainsi que ces personnages démunis qui ne partageaient rien, vont s'illuminer ensemble de la découverte d'un nouveau-né !

Une "obscure clarté", voilà comment on pourrait définir l'atmosphère de ce petit bijou de littérature, un récit éblouissant, qui rend sa dignité à la misère humaine. Une écriture délicate, osant montrer la détresse infinie sans fausse pudeur mais avec respect et compassion.

Ce récit à la grâce d'un chœur de noël, la densité du conte merveilleux où les plus pauvres et malheureux trouvent la grâce et la félicité...

Les admirables illustrations, percutantes, vont de pair avec le récit et sont un vibrant hommage à ces êtres délaissés.

Ceci n'est pas un livre, c'est de l'art. Chapeau bas !

 

 ( Cette fois-ci je vous ai présenté un livre qui vient de paraître, une merveilleuse idée pour les fêtes de fin d'année 💖 )

 

                                                                            

 

Envie de découvrir d'autres coups de coeur 😍 ? Et d'être prévenu d'une prochaine chronique ?
c'est ici !  

 

 



Commentaires

  1. Il me tente vraiment depuis quelque temps celui ci!
    Je l'ajoute à ma longue liste de pépites 😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi 🤩

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

American Dirt de Jeanine CUMMINS et La brodeuse de Winchester de Tracy CHEVALIER

Mes nuits sauvages, de Sylvie PERENNE

Le bonheur est au fond du couloir à gauche de J. M. ERRE